Aujourd’hui je voulais vous raconter d’où venait My Namaskar, mon nouveau programme de soutien de votre pratique d’Ashtanga Yoga.

Je crois qu’il prend ses racines dans mon adolescence. J’étais un peu décalée, je ne comprenais pas pourquoi on accordait plus d’importance à certaines choses superficielles qu’aux plaisirs simples.  Je voulais faire un métier qui aiderait les gens à être heureux, à savourer la caresse du soleil sur leur peau, à oublier les besoins qu’on se crée, l’idée de ce qu’est la réussite dans notre société… Et comme j’aimais déjà beaucoup écrire, je pensais à l’époque que j’écrirai des livres qui rendraient les gens heureux.

Bien sûr tout ne s’est pas passé exactement comme ça…

Mais quand je suis devenue professeur d’Ashtanga Yoga, l’idée d’écrire un livre m’est revenue naturellement. J’ai donc commencé à écrire à propos de l’Ashtanga…
Et c’était plat.
J’écrivais en prenant pour exemple les livres anglo-saxons que l’on peut trouver sur le sujet. C’était un travail laborieux et pénible, que j’ai fini par à moitié abandonner.

Sauf que durant les mois où j’avais travaillé sur ce projet, j’en avais parlé ici et là. Un jour une de mes élèves en m’annonçant son départ à l’étranger, me dit qu’elle a hâte d’avoir mon livre en main pour continuer à pratiquer. Dans la même semaine j’apprenais également le départ de deux autres de mes élèves à l’étranger.

Un matin, alors que je pratiquais, l’ebook « Construire ma pratique d’Ashtanga Yoga » s’est mis en place. Je savais ce que je voulais apporter : mon expérience de pratiquante à la maison, mes doutes, les questions que je m’étais posées et les réponses que j’avais trouvées. Je voulais expliquer les postures de manière à ce qu’on puisse s’auto-ajuster et gagner une réelle compréhension du fonctionnement de son corps. Je voulais éviter à mes élèves de se retrouver seuls à l’autre bout du monde à se demander où mettre sa main dans telle posture ou si telle douleur était normale. Dans la foulée l’idée du suivi individuel était née.
De toute manière, tout cela faisait partie de moi, en cours j’aime vous guider vers l’autonomie, je veux que vous compreniez ce qui se passe et pas que vous suiviez le mouvement. Certes suivre le mouvement peut procurer une détente après cours et parfois cela fait du bien.

Mais le « mieux-être » c’est un cheminement individuel qui doit se faire au rythme de votre respiration. Sur ce chemin, je ne peux être qu’un guide.

Peu après le suivi individuel, j’ai décidé de proposer aussi un lieu d’échange collectif car j’ai déjà utilisé des applications ou des plateformes de yoga et je trouve qu’il est dommage de ne pas pouvoir réagir à une vidéo en posant une question, partageant ses doutes…
Les ateliers en ligne, quant à eux, sont nés naturellement lors de l’écriture de l’ebook.

Voilà comment à 29 ans j’espère proposer bientôt un programme qui d’après moi comprend quelques pistes vers le mieux-être et le bonheur ! Si l’adolescente de 14 ans avait su tout ce par quoi elle allait passer pour en arriver là, elle aurait sans doute pris peur mais chaque expérience, qu’elle ait été réjouissante ou traumatisante, en valait le coup car elle m’a permis d’être où je suis aujourd’hui.

Je voudrais finir par vous dire merci, car sans vous je n’aurais pas écrit « Comment construire ma pratique d’Ashtanga » et que le programme finisse par voir le jour ou pas, cela aura été une merveilleuse expérience. Ligne après ligne j’ai pu poser des mots précis sur ma pédagogie, m’engager dans les recherches les plus poussées que je n’ai jamais effectuées afin d’être sûre de chacune de mes affirmations, faire 3000 tests par posture, affiner, approfondir… Bref ! Cela a été une expérience au plus profond de mon enseignement qui m’aura dans tous les cas fait grandir en tant que pratiquante et enseignante.

Merci !

Et si vous souhaitez pré-commander le programme My Namaskar, je vous accueillerais avec plaisir parmi mes élèves ! Les pré-commandes sont encore ouvertes sur Ulule.

Namaskar,

Maeva

 

 

2017-10-13T10:07:31+00:00

Laisser un commentaire